Intermittents
Espace Demandeurs d'emploi Esapce Employeurs Votre assedic Les textes Unijuridis Les chiffres Unistatis
Accueil
L'indemnisation aujourd'hui
Les conditions d'indemnisation
Comptabiliser 507 heures
Particularités concernant les ouvriers et les techniciens
Les autres conditions obligatoires
La réglementation
en cours
Vos démarches : Intermittents
Employeurs
Chiffres clés
La réglementation
Abonnez-vous aux lettres de l'Assurance chômage
   
             Unidialog
   
L'indemnisation aujourd'hui > Les conditions d'indemnisations > Les autres conditions obligatoires
   
 
Les autres conditions obligatoires
 
 
Etre arrivé au terme de son contrat

En cas de démission de son dernier emploi (ou même de l'avant-dernier, s'il n'a pas entre temps travaillé au moins 455 heures), l'intermittent ne peut être indemnisé. Sauf si son départ volontaire est considéré comme légitime (ex. afin de suivre son conjoint qui change de domicile pour raisons professionnelles).

 
 
Etre inscrit comme demandeur d'emploi
 
 
Etre à la recherche effective et permanente d'un emploi
L'intermittent doit garder la trace de ses démarches de recherche d'emploi.
 
 
Etre physiquement apte à l'exercice d'un emploi
En cas de maladie, l'allocation de chômage n'est pas versée. L'intermittent peut percevoir une indemnité journalière de son organisme de sécurité sociale.
 
 
Etre âgé de moins de 60 ans
Toutefois, si l'intermittent ne totalise pas, à cet âge, les 160 trimestres exigés pour bénéficier d'une retraite à taux plein, une allocation de chômage lui sera versée, dans la limite de ses droits, jusqu'à ce qu'il atteigne :
- soit le nombre de trimestre requis,
- soit l'âge de 65 ans.
 
 
Pour en savoir plus :
- Consultez la notice juridique
   
Vos démarches :
- Intermittent
- Employeur